RADIOLOGIE STANDARD DU GROUPE IMRO

DE QUOI S’AGIT-IL ?

Le principe de la radiographie est très simple : d’un côté de la région à étudier un tube qui émet des rayons X, de l’autre côté un capteur qui permet d’obtenir une image.

Les procédés numériques les plus récents mis en œuvre dans notre cabinet permettent une qualité optimale d’image et d’interprétation. Plus besoin de négatoscope, nous vous rendrons une image imprimée sur papier qualité photo.

La durée de l’examen dépend du nombre de régions à explorer, comptez de 5 à 20 minutes.

L’examen n’est pas douloureux.

LE DÉROULEMENT DE L’EXAMEN

Le manipulateur vous accueille et vous montre votre cabine, en vous expliquant ce qu’il faut enlever en fonction de la prescription médicale (vêtements, bijoux…). Ensuite, il vous aide à vous positionner sur la table d’examen (assis, debout ou allongé en fonction de l’examen prescrit). Le manipulateur vous demande de ne plus bouger durant un court instant et prend le cliché. La qualité du cliché est immédiatement vérifiée sur écran avant impression. Ensuite vous retournez dans le salon d’attente où le radiologue vous appelle pour vous donner le résultat de votre radiographie.

CONTRE-INDICATIONS

La grossesse est la seule contre-indication mais cette contre-indication peut être levée par votre médecin et votre radiologue s’ils le jugent nécessaire au vu d’un problème de santé particulier. S’il n’y a pas d’intérêt médical immédiat à la radiographie, on vous proposera de repousser le cliché après l’accouchement.

EXAMENS PARTICULIERS

L’ARTHROGRAPHIE

C’est une radiographie avec un produit « de contraste » injecté au préalable dans une articulation ou une bourse. On l’utilise essentiellement pour guider une infiltration et être sûr du bon positionnement de l’injection du produit prescrit.

L’UROGRAPHIE (OU CYSTOGRAPHIE)

L’urographie est une série de radiographies de l’appareil urinaire, avec tout d’abord une étude sans contraste, suivie de clichés obtenus après injection intraveineuse d’un produit de contraste iodé. Les indications sont spécialisées et actuellement orientées vers l’étude de la miction qui représente la deuxième phase de l’examen.

L’HYSTÉROGRAPHIE

L’hystérographie consiste à visualiser la cavité utérine et d’apprécier la morphologie et la perméabilité des trompes. On injecte une petite quantité de PDC par l’orifice externe du col utérin. Actuellement, ses principales indications sont l’infertilité primaire ou secondaire.